Les Resources
Les Sites Préférés
Les Sites Préférés

Atari annonce son retour après avoir échappé à la faillite

De l'avis des spécialistes des nouvelles technologies d'un certain âge, peu de marques font ressentir autant de nostalgie qu'Atari. Ils se rappellent encore des années 1970 et 1980, où Pong, le jeu d'arcade en 2D, représentait le summum du divertissement et où la console de jeu vidéo Atari 2600 était ce qu'il y avait de mieux. C'était l'âge d'or de la marque. Cependant, pour plusieurs jeunes joueurs des temps actuels, le contact le plus proche qu'ils ont eu avec Atari, c'est à travers la section tee-shirt rétro de leur Urban Outfitters (boutique de ventes de vêtements urbains pour homme) local.

Fred Chesnais veut changer cet état de choses. En tant que nouveau Directeur Général et actionnaire majoritaire d'Atari, il dirige ce qui sera à son avis le grand retour de cette marque vieille de 42 ans, qui a finalement échappé aux procédures de faillite l'année précédente. Pour Chesnais, qui a également été le DG d'Atari de 2004 à 2007, c'est une seconde chance de faire d'Atari, une référence pour la nouvelle génération.

Sa première démarche a été de laisser d'autres personnes devenir les ambassadeurs d'Atari. Plutôt que d'essayer immédiatement de réclamer la place d'Atari en tant que meilleure compagnie sur le marché de jeu (un objectif auquel bien d'autres DG ont failli pendant de nombreuses années en s'appuyant sur diverses stratégies de come-back), il projette d'accorder la licence de cette toute puissante marque à d'autres studios émérites dans la conception des jeux pour le public d'aujourd'hui. Les entreprises meurent, dit-il, mais pas des marques comme Atari.

C'est un plan qui d'après Chesnais, permettra à sa petite équipe de 10 employés, de prendre moins de risques et d'essayer de nouveaux produits et moyens jusqu'à obtenir un résultat satisfaisant. Si cela fonctionne (et Chesnais sait mieux que quiconque que ça peut également ne pas être le cas), il espère que les jours sombres d'Atari n'auront été rien de plus qu'une mauvaise séquence d'un film réussi. Voilà ses intentions.

Les jeux sont morts. Vive les jeux

Bien sûr, les jeux feront partie de l'avenir d'Atari. Mais cette fois, cette marque vise le marché du mobile et celui du jeu en ligne, pas les consoles. Comme le dit autrement Chesnais, « pas de boites ».

L'équipe d'Atari créera de nouvelles versions des titres plus anciens, de même que des jeux complètement nouveaux qui seront basés sur les tendances qui ont émergé de l'industrie du jeu. Par exemple, après avoir été témoin de l'essor du genre du jeu vidéo de survie, Atari développe une nouvelle version de l'un de ses titres classiques. Il s'agit d'Asteroids, un jeu de tir d'arcade qui est sorti en 1979. Dans le nouveau jeu mobile, les joueurs devront apprendre à survivre sur un astéroïde, après que leur vaisseau spatial s'y soit crashé. Chesnais qui avait ressuscité une autre marque de jeu appelée MicroPose en 2007 déclara : « C'est un jeu de société, alors plus vous avez d'amis, mieux c'est. En plus, vous pouvez jouer partout étant donné que c'est sur mobile ». Il ajouta « c'est simplement plus pertinent ».

Depuis que Chesnais est retourné à Atari, la compagnie a sorti quatre nouveaux jeux dont Haunted House et Roller Coaster Tycoon, en plus d'une multitude de jeux supplémentaires qui sortiront cet automne.

Pari social

Le pari en ligne pour de l'argent réel est peut-être encore considéré comme étant illégal aux États-Unis, mais il grandit de façon exponentielle en Europe et ailleurs. Juniper Research, une entreprise spécialisée dans les nouvelles technologies de jeux, a récemment estimé qu'en 2018, 164 millions de personnes pratiqueraient plusieurs jeux de pari sur mobile, allant des machines à sous au poker. « Nous voulons en être », déclare Chesnais.

Pour ce faire, Atari est en train de s'associer avec deux startups de jeu qui travaillent déjà dans l'univers des jeux de pari. Flowplay, la compagnie qui est derrière Vegas World, travaillera avec Atari pour lancer Atari Casino, un jeu de casino social dans lequel les parieurs joueront avec de l'argent virtuel. Pendant ce temps, une autre startup appelée Pariplay concevra un jeu du même nom où les joueurs pourront cette fois parier pour de l'argent réel.

Chesnais déclare que le fait d'entrer sur le marché du pari mobile permettra à Atari d'atteindre un public qui autrement, n'aurait probablement jamais connu ses jeux.

Lumières, caméra, action

Le meilleur départ pour Atari a été le lancement d'Atari TV, qui créera des vidéos originales pour YouTube et autres. Chesnais a déclaré ce qui suit : « Nous ne sommes plus seulement en compétition contre les compagnies de jeu. En fin de compte, c'est une compétition pour avoir l'attention de l'internaute. » Pour un public jeune, YouTube est ce qui concentre le plus l'attention.

Le premier gros projet d'Atari TV, c'est un blog vidéo quotidien appelé TheRealPele.com qui traite du parcours de la star de football Pelé, tout au long de la prochaine Coupe du monde au Brésil. Toutefois d'après Chesnais, ceci n'est que le début de ce qu'il considère comme un exceptionnel marché de vidéo en ligne. « Nous devons être présents », dit-il. « Nous ne pouvons pas ignorer une autre révolution ».